search-form-close
Affaire Tabbou : l’Union nationale des ordres des avocats monte au créneau

Affaire Tabbou : l’Union nationale des ordres des avocats monte au créneau

Interpellée hier par l’ordre des avocats d’Alger, l’Union nationale des ordres des avocats a réagi à son tour ce jeudi 26 mars à ce qui est qualifié de « dépassements » dans le procès en appel de Karim Tabbou.

Dans un communiqué rendu public, l’UNOA « dénonce avec force les violation et les atteintes aux droits de la défense au cours de cette audience ».

L’organisation s’élève aussi contre l’attitude du président de l’audience qui a refusé le report du procès en dépit du malaise qu’a fait l’accusé et l’insistance de ce dernier sur le report à cause de son état et pour permettre la présence de ses avocats. Elle dénonce la poursuite du procès alors que l’accusé se trouvait à l’infirmerie.

« L’UNOA, qui œuvre pour la consécration de l’Etat de droit et se bat pour l’indépendance de la justice, refuse ces pratiques qui portent atteinte à la crédibilité de la justice », lit-on en outre dans le communiqué.

Enfin, l’organisation interpelle les hautes autorités du pays pour intervenir et mettre fin à ce genre de pratiques, notamment celles qui portent atteinte aux droits de la défense, et appelle à la remise en liberté de l’accusé puisque, argumente-t-elle, le jugement n’a pas été prononcé en sa présence, donc ne pouvant être exécuté que s’il n’est pas notifié ou s’il ne fait pas l’objet de cassation.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close