search-form-close
Ce que les médecins cubains coûtent à l’Algérie

Ce que les médecins cubains coûtent à l’Algérie

Le décret présidentiel portant ratification de la convention relative aux modalités de mise en œuvre de la coopération dans le domaine de la santé entre l’Algérie et Cuba vient d’être publié au Journal officiel.

La convention couvre l’intervention des médecins cubains dans quatre domaines : ophtalmologie ; santé maternelle et infantile ; oncologie et urologie.

L’Algérie doit assurer et garantir aux Cubains « le logement avec toutes les commodités, ainsi que la prise en charge des services nécessaires (meubles, électroménagers, ustensiles de cuisine, linge de maison, eau, électricité, gaz, téléphone, climatisation et/ou chauffage, ordinateur, service internet, et transport du personnel au lieu du travail) ; ».

Elle doit aussi assurer et garantir la sécurité des médecins et techniciens de santé cubains, la présence de traducteurs en langue espagnole dans les établissements hospitaliers d’ophtalmologie, selon la convention qui précise qu »aucun professionnel et technicien cubain de la santé ne doit exercer sa profession en dehors du cadre de la présente convention sur le territoire national ».

La convention fixe aussi les montants des prestations des services médicaux assurés par les professionnels et techniciens de santé cubains. L’ophtalmologie se taille la part du lion avec plus de 31 millions d’euros répartis sur les hôpitaux d’El Oued ( 8. 321.824,70 €), de Djelfa ( 8.684.533,35 €), de Ouargla (6.589.731,95 €) et de Béchar (7.504.176,09 €). Pour la santé maternelle et infantile, le montant des prestations est fixé à 27.048.950,00 €. La prestation des services médicaux en urologie est de 1.763.673, 00 € et celle des services médicaux en oncologie est 4.315.936, 00 €.

La convention détaille la présence du personnel médical cubain par wilayas et le montant de chaque prestation, ainsi que les moyens matériels mis à leur disposition par les autorités algériennes. Dans le domaine de la santé maternelle et infantile, 529 médecins cubains exerceront en Algérie durant la durée de la convention, contre 283 dans le domaine de l’ophtalmologie, 18 dans la spécialité urologie et 60 dans le domaine de l’oncologie. Le personnel de santé cubain appelé à exercer en Algérie comprend des spécialistes, des médecins, des infirmiers, des techniciens dans le domaine de l’anesthésie et des diplômés en pharmacie.

close