search-form-close
Covid-19 : des cas de malades arrivés d’Algérie font craindre une reprise de l’épidémie en France

Covid-19 : des cas de malades arrivés d’Algérie font craindre une reprise de l’épidémie en France

Depuis le mois de juin dernier, les compagnies Air France, ASL Airlines et Transavia multiplient les vols de rapatriement entre l’Algérie et la France.

Hier, sur France 24, le président Abdelmadjid Tebboune a évoqué le chiffre de 32 vols quotidiens. Les départs s’effectuent depuis plusieurs villes algériennes (Alger, Oran, Annaba, Bejaia…) vers plusieurs destinations en France (Paris, Marseille, Lyon…). Ils sont plusieurs milliers, Européens et résidents étrangers en France, à avoir quitté l’Algérie.

Mais depuis le week-end dernier, ces vols, effectués sans contrôle sanitaire à l’embarquement, inquiètent en France. La cause ? La découverte d’une vingtaine de cas parmi les personnes qui venaient de rentrer d’Algérie.

« Si l’on en juge par leur état au moment de leur prise en charge, ils étaient déjà malades quand ils ont pris leur vol de rapatriement : au moins trois sont en réanimation et un est décédé. Vu l’importance des flux de populations entre la France et l’Algérie durant l’été, il est urgent de prendre des dispositions pour éviter que le virus ne recommence à circuler à bas bruit », détaille un médecin français cité ce dimanche par Libération.

« Cela pose la question du traçage et de l’isolement de l’ensemble des personnes qui ont voyagé avec eux, qui se trouvent maintenant disséminées sur le territoire et risquent de faire repartir l’épidémie ici, alors qu’elle est en plein boom au Maghreb », affirme, pour sa part, Eric Caumes, infectiologue à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière dans un entretien à L’Express.

« C’est en train d’exploser en Algérie, et la courbe est similaire au Maroc. Des tests PCR devraient d’ailleurs être mis en place pour ceux qui montent dans l’avion à Alger », a-t-il ajouté.

  • Les derniers articles