search-form-close
Décès de l’ancien chef de gouvernement Belaïd Abdeslam

Décès de l’ancien chef de gouvernement Belaïd Abdeslam

L’ancien chef de gouvernement Belaïd Abdeslam est mort ce samedi 27 juin, à l’âge de 92 ans, rapporte la Radio nationale. 

Ancien Moudjahid, Belaïd Abdeslam a occupé plusieurs hautes fonctions au sein de l’État, pendant la présidence de Houari Boumediene et pendant les années 1990.

Né à Aïn el Kébira (Sétif) en 1928, il a milité au sein du PPA-MTLD dès son jeune âge et rejoint le FLN en 1955. 

En 1965, il devient ministre de l’Énergie et des Mines, poste qu’il gardera jusqu’en 1977 pour devenir ministre des Industries légères (1977-1979).

En quittant le bureau politique du FLN en 1980, il cesse l’activité politique qu’il ne reprendra qu’après l’ouverture démocratique. En 1991, il se porte candidat aux premières élections législatives pluralistes (qui seront interrompues) et deviendra chef du gouvernement en juillet 1992, quelques semaines après l’assassinat du président du Haut comité d’État, Mohamed Boudiaf.

Il a dirigé le gouvernement dans une conjoncture difficile, marquée par une grave crise économique et le début des attentats terroristes, jusqu’en août 1993.

Pendant la même période, il a aussi détenu le portefeuille de ministre de l’Économie. En 1999, il a échoué à récolter le nombre de signatures exigées pour se porter candidat à la présidentielle de la même année, remportée par Abdelaziz Bouteflika. Depuis, il s’est contenté de rares sorties médiatiques et la publication de ses mémoires.

  • Les derniers articles