search-form-close
Décès de l’ex-premier ministre marocain El-Youssoufi : l’hommage du président Tebboune

Décès de l’ex-premier ministre marocain El-Youssoufi : l’hommage du président Tebboune

Le président Abdelmadjid Tebboune, a rendu hommage ce vendredi à l’ex-premier ministre marocain Abderrahmane El-Youssoufi, décédé jeudi soir à l’âge de 96 ans.

Dans un message adressé à la famille du défunt, le chef de l’État exprime sa « profonde tristesse » après le décès « tragique du grand militant maghrébin », le Professeur Abderrahmane El-Youssoufi , « après une longue vie politique qu’il a consacrée à défendre la classe ouvrière, les valeurs de la liberté et de la Justice, portant ses convictions partout où il se rendait, jusqu’à ce qu’il rende l’âme et soit rappelé, aujourd’hui, auprès de Dieu. »

Le président Tebboune rappelle que feu El-Youssoufi, « était parmi les premiers à avoir soutenu la Guerre de libération bénie, dès son déclenchement, et coopéré avec ses dirigeants, vu qu’il était en contact permanent avec eux pour libérer la région de l’occupation étrangère abominable ».

« Il a d’ailleurs écrit cela dans ses mémoires, citant à titre particulier les Martyrs Larbi Ben-M’hidi et Mohamed Boudiaf », rappelle encore le chef de l’État.

Il rappelle aussi que « durant son parcours militant, le regretté Abderrahmane El-Youssoufi (…) a séjourné, à différentes reprises, en Algérie ». « Des séjours qui ont permis à tous ceux qui ne le connaissaient pas de découvrir en lui les qualités d’un homme d’État chevronné et d’un militant maghrébin exemplaire qui œuvre avec dévouement à jeter les passerelles de fraternité et de coopération entre les peuples maghrébins et aspire par la force du croyant sincère à réaliser le rêve des générations successives de bâtir l’édifice de l’Union du Maghreb arabe uni ».

« Pour honorer son âme pure, l’actuelle génération des jeunes du Grand Maghreb arabe se doit de poursuivre ses efforts inlassables pour réaliser ce rêve pour lequel a milité le professeur défunt Abderrahmane El-Youssoufi aux côtés d’une élite d’Hommes du Maghreb arabe », ajoute le président algérien.

  • Les derniers articles