search-form-close
Feux de forêts en Algérie : « Les pertes sont immenses »

Feux de forêts en Algérie : « Les pertes sont immenses »

Plus de trois mille hectares de forêts ont été ravagés par le feu en  72 heures en Algérie, a indiqué ce jeudi le directeur général des forêts (DGF) Ali Mahmoudi, qui parle de « pertes immenses ».

Jusqu’au 25 juillet, la DGF a recensé « 814 départs de feu, qui ont consumé 4277 hectares dont 1498 de forêts, 1230 de maquis, 1549 de broussaille », explique d’emblée M. Mahmoudi, dans un entretien à la Chaîne III, ce jeudi. « Nous avons enregistré en moyenne 15 départs de feu par jour, chaque foyer a consumé 5 ha », a-t-il ajouté.

La situation a complètement changé à partir du 25 juillet, en raison notamment de la canicule qui a touché l’Algérie ces derniers jours.

« À partir du 25 juillet, un BMS a annoncé une canicule pendant trois jours », rappelle M. Mahmoudi. Résultat : de 15 foyers de feu en moyenne par jour, la DGF a recensé 60 foyers en moyenne par jour. Et le nombre d’hectares consumés par le feu a triplé pour atteindre 15 ha par foyer en moyenne durant ces trois jours, selon le DGF.

« 24 wilayas ont été touchées, avec Jijel en tête 39 feux, suivie de Tizi Ouzou avec 36 feux, Skikda et Souk Ahras avec 15 feux chacune et Bejaia et Médéa avec 13 feux chacune. À Médéa, quatre incendies se sont déclarés dans des zones interdites d’accès aux pompiers et forestiers pour raisons sécuritaires, selon M. Mahmoudi.

Pour le bilan des incendies durant ces trois jours, la DGF a recensé « 207 départs de feux », les pertes sont « immenses », selon M. Mahmoudi.

« On a perdu 3049 ha dans 24 wilayas, dont 1033 forêts, 1399 de maquis et 617 ha de broussailles », détaille-t-il.

Pour les causes des incendies, le DGF a cité le cas de celui qui a obligé les habitants d’un village à Beni Chibana dans la wilaya de Sétif, à fuir.

« On dit que ce feux a été provoqué par une équipe d’entretien de la collectivité qui était en train de réparer une conduite d’eau, avec une tronçonneuse sur un tube métallique, les débris de fer qui étaient sous forme de braises, ont provoqué l’incendie. À Tizi Ouzou, à Draâ El Mizan précisément, un homme a été signalé par écrit par ses concitoyens ».

  • Les derniers articles