search-form-close
Grand port du centre : Tebboune veut une nouvelle étude sur des bases « nouvelles et transparentes »

Grand port du centre : Tebboune veut une nouvelle étude sur des bases « nouvelles et transparentes »

Présidant ce dimanche 28 juin une réunion du Conseil des ministres, le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné de réétudier le projet du grand port du centre, à el Hamdania, près de Cherchell (Ouest d’Alger) dans un délai ne dépassant pas trois mois.

Selon le communiqué du conseil des ministres, le chef de l’État a instruit le ministre des Travaux publics Farouk Chiali de « prendre attache avec le partenaire chinois, de réétudier le projet sur des bases nouvelles et transparentes et de le soumettre une deuxième fois au Conseil des ministres dans un délai ne dépassant pas les trois mois ».

Dans son exposé, le ministre des Transports a détaillé les trois volets du projet, soit le port lui-même, la zone industrielle et logistique ainsi qu’une autoroute avec péage et une voie de chemin de fer qui relieront le port à l’autoroute Est-ouest au niveau de la ville d’el Affroun (Blida) sur respectivement 37 et 48 kilomètres.

Le projet, initié en novembre 2012, devrait être financé en partenariat entre l’Algérie et la Chine avec un prêt de la banque chinoise Exim-Bank. Le projet, qui devrait désenclaver les États africains dépourvus de débouchés maritimes, a enregistré un retard dans sa réalisation qui a causé des pertes à l’économie nationale, a déploré le chef de l’État.

« Le projet du port du centre sera soumis ultérieurement au gouvernement pour examen, en vue de la prise d’une décision à son propos. Le projet sera réexaminé sous tous ses aspects socio-économiques, et stratégique ainsi que son impact sur l’agriculture », a indiqué mardi dernier le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali.

  • Les derniers articles