search-form-close
Hong Kong : les États-Unis imposent des restrictions de visas à des responsables chinois

Hong Kong : les États-Unis imposent des restrictions de visas à des responsables chinois

Le gouvernement américain a annoncé, vendredi 26 juin, sa décision d’imposer des restrictions de visas à des responsables chinois, considérés comme responsables d’atteintes aux libertés à Hong Kong, rapportent l’agence Reuters et Politico.

« Aujourd’hui, j’annonce des restrictions de visas contre des responsables actuels et passés du PCC qui sont considérés comme responsables ou complices de l’affaiblissement du degré élevé d’autonomie de Hong Kong », a indiqué le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo. Ce dernier n’a cependant pas détaillé l’identité de ces responsables sanctionnés, mais a précisé que la mesure toucherait également les membres de la famille des responsables ciblés.

« Les actions continues de Pékin sapent ses engagements et obligations prises dans la Déclaration commune sino-britannique de respecter le haut degré d’autonomie de Hong Kong », a affirmé Pompeo. « Dans le même temps, Pékin continue de saper les droits de l’Homme et les libertés fondamentales à Hong Kong en faisant pression sur les autorités locales pour qu’elles arrêtent des militants pro-démocratie et disqualifient les candidats aux élections pro-démocratie », a ajouté le chef de la diplomatie américaine.

La récente mesure prise par Washington intervient alors que le président des États-Unis Donald Trump a annoncé en mai dernier avoir lancé une procédure visant à retirer à Hong Kong son statut économique spécial accordé par les États-Unis qui lui permet de jouer un rôle de pôle financier mondial.

La décision a été justifiée par les récentes mesures prises par la Chine visant à affecter l’autonomie dont jouit Hong Kong, notamment la décision d’imposer une loi sur la sécurité nationale permettant à Pékin d’exercer un plus grand contrôle sur Hong Kong.

  • Les derniers articles