search-form-close
Les Algériens bloqués à l’étranger « sont dans une situation catastrophique surtout en Malaisie »

Les Algériens bloqués à l’étranger « sont dans une situation catastrophique surtout en Malaisie »

Le député du parti Front de la justice et du développement (FJD), Lakhdar Benkhellaf a interpellé, mercredi 25 mars, le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, au sujet des Algériens encore en souffrance dans les aéroports d’Istanbul (Turquie) et de Kuala Lampur (Malaisie) attendant un hypothétique rapatriement suite à la suspension des liaisons aériennes à cause du Coronavirus Covid-19.

« Il y a une absence totale du ministère des Affaires étrangères au moment où de nombreux Algériens sont en souffrance que ce soit au niveau de l’aéroport d’Istanbul (Turquie) ou de Kuala Lampur (Malaisie) », a lancé M. Benkhellaf dans une déclaration à TSA.

« Ces Algériens ont lancé un appel aux autorités algériennes en vue de leur rapatriement. Le président de la République a donné instruction pour rapatrier les Algériens bloqués à l’étranger et des opérations de rapatriement de quelques Algériens ont eu lieu les jours passés. Malheureusement, il reste encore bon nombre à Istanbul et en Malaisie », souligne Lakhdar Benkhellaf qui évalue le nombre de passagers algériens bloqués à Istanbul « entre 1000 à 1 200 passagers dont 200 disposent de billets Air Algérie et 180 en Malaisie ».

Le député du FJD confirme que ce sont les deux seuls cas signalés, assurant être en contact permanent avec les passagers bloqués dans les deux pays précités.

Interrogé sur leur situation, Benkhellaf déplore que les passagers « sont dans une situation catastrophique surtout en Malaisie ».

« L’ambassadeur (d’Algérie en Malaisie, Ndlr) a quitté sa résidence et il est hébergé dans un hôtel. Il ne reçoit même pas les représentants des passagers bloqués », rapport Lakhdar Benkhellaf qui ne manque pas de signaler que les Algériens bloqués à Istanbul sont eux également « en souffrance ».

Le député assure qu’il est en contact quotidien avec ces ressortissants algériens qui, selon lui, « attendent toujours l’intervention du ministre des Affaires étrangères en vue de leur rapatriement». « Malheureusement, il y a absence totale de communication de la part du ministère des AE », déplore-t-il.

A cet effet, le député du FJD interpelle solennellement le ministre des AE afin d’ « intervenir rapidement pour rapatrier nos concitoyens en Algérie ».

Le député annonce qu’il envisage d’interpeller le Premier ministre via une correspondance ou bien par une question orale à l’APN pour la prise en charge de ces passagers algériens.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close