search-form-close
Reprise du championnat de football : Medouar critique la démarche de Zetchi

Reprise du championnat de football : Medouar critique la démarche de Zetchi

Kheirredine Zetchi est un homme seul. Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) est plus que jamais isolé et continue d’accumuler les critiques sur la question de la reprise des compétitions de football.

Après le ministère de la Jeunesse et des Sports qui a mis son véto pour la tenue de l’assemblée générale extraordinaire de la FAF pour trancher sur la reprise des championnats, c’est au tour du président de la LFP d’enfoncer le clou. Pour Abdelkrim Medoaur, la consultation écrite choisi par le Bureau fédéral (BF) de la FAF, « n’a aucune base sur le plan réglementaire ».

Tout en affirmant ne pas comprendre la démarche de l’instance fédérale, il charge le BF parce qu’il « n’a pas assumé ses responsabilités » alors que selon lui, il a « toutes les prérogatives » pour prendre une décision. Il partage ainsi le même avis que le président de l’Observatoire national du sport, organe consultatif du MJS, Mokhtar Boudina, qui lui aussi a estimé que la démarche de la FAF n’était pas prévue par ses statuts.

Le BF de la FAF a décidé de lancer une consultation écrite, une sorte de vote par correspondance. Deux options sont à choisir : poursuite ou l’arrêt de la saison, suspendue depuis la mi-mars à cause de la pandémie de coronavirus. Si la majorité des membres optent pour la seconde option, ils doivent cocher l’une des trois cases suivantes : B1 (saison blanche), B2 (désignation des lauréats, clubs relégués et ceux qui accèdent aux paliers supérieurs) et enfin B3 ( désignation des lauréats, des clubs qui accèdent mais sans relégation.)

Pour Medouar, il n’y a aucun doute : les membres de l’AG de la FAF vont cocher la 3e case de la seconde option, c’est-à-dire : désignation des lauréats, pas de relégation et désignation des clubs qui accèdent aux paliers supérieurs. Pour le président de la LFP, qui avait plaidé pour une saison blanche, l’intérêt des clubs va primer sur l’intérêt général que la FAF devait « privilégier ».

  • Les derniers articles