search-form-close
Sahara occidental : graves propos de l’ambassadeur saoudien à l’ONU

Sahara occidental : graves propos de l’ambassadeur saoudien à l’ONU

L’Arabie saoudite a réitéré son soutien au Maroc dans le conflit au Sahara occidental, son ambassadeur à l’ONU ayant dit des propos inédits et graves.

Par la voix de son représentant permanent aux Nations Unies, Abdallah Y. Al-Mouallimi, Ryad qui a tenté en vain une médiation entre l’Algérie et le Maroc, a renouvelé son parti pris dans ce conflit considéré comme le dernier dossier de décolonisation dans le monde.

« Le Royaume d’Arabie saoudite soutient les efforts du Royaume du Maroc frère en vue de trouver une solution politique réaliste au dossier du Sahara marocain », a déclaré d’emblée le diplomate saoudien à l’occasion de la plénière de la 76e assemblée générale de l’ONU à New York.

| Lire aussi : Retour au cessez-le-feu au Sahara occidental : les conditions d’Alger

« Le Royaume d’Arabie réitère son soutien au plan d’autonomie au Sahara marocain, dans le cadre de la souveraineté du Maroc et l’unité de son territoire national, comme une solution en adéquation avec le droit international, la charte des Nations-Unies, les résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale », a ajouté l’ambassadeur saoudien à l’ONU.

« Le plan (d’autonomie) a été salué par le Conseil de sécurité, à travers les résolutions qui ont été votées depuis 2007 », a poursuivi le diplomate saoudien.

L’Arabie saoudite encense le Maroc

Ryad a salué par ailleurs « la participation des représentants élus du Sahara marocain dans les sessions du comité des vingt-quatre C24 (Comité spécial de la décolonisation réuni en juin dernier en présence notamment du représentant du Front Polisario, et des membres du Comité spécial sur la question du Sahara occidental, Ndlr) et leur participation aux deux tables rondes à Genève ».

Le Royaume saoudien a réitéré sa satisfaction après la tenue de deux « tables rondes avec la participation du Royaume du Maroc aux côtés de l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario », a poursuivi Abdallah Y. Al-Mouallimi, en appelant à « poursuivre dans cette direction en vue d’arriver à une solution qui mette un terme à ce conflit au long cours ».

Ryad a accueilli favorablement la désignation du nouveau représentant de l’ONU au Sahara occidental, Staffan de Mistura, intervenue le 7 octobre dernier.

Le représentant saoudien à l’ONU ne manque pas de se fendre d’éloges sur la prétendue participation de la puissance occupante marocaine au « développement économique et social au Sahara marocain (…) » et aux supposées « réalisations cruciales en matière de droits de l’Homme ».

Le diplomate saoudien a en outre mis en avant « les efforts du Royaume du Maroc dans la lutte contre la pandémie de la covid-19 en assurant la disponibilité du vaccin anti-covid pour un nombre important d’habitants du Sahara marocain ».

Ryad réitère son soutien « aux efforts du Maroc en vue d’arriver à une solution de ce conflit régional », comme il rappelle « l’importance de faire preuve de sagesse, de réalisme et de consensus au sein de toutes les parties concernées ».

Pour l’Arabie saoudite, le règlement du conflit au Sahara occidental « permettra d’amener la paix et la stabilité dans la région du Sahel », selon son représentant à l’ONU.

Ryad a réitéré « son refus de toute atteinte aux intérêts suprêmes du Royaume du Maroc, sa souveraineté et son intégrité territoriale« , a conclu l’ambassadeur saoudien.

C’est la première fois que l’Arabie saoudite tient des propos aussi favorables au Maroc dans le dossier du Sahara occidental. Jusque-là Riyad se contentait d’apporter son soutien au plan d’autonomie marocain.

  • Les derniers articles

close