search-form-close
Salima Souakri parle de sa nomination au gouvernement sur le site de la FIJ

Salima Souakri parle de sa nomination au gouvernement sur le site de la FIJ

La nouvelle secrétaire d’État chargée du « sport d’élite », Salima Souakri, a évoqué ce dimanche 28 juin la responsabilité qui lui a été incombée en devenant la première femme athlète à occuper un poste gouvernemental en Algérie.

« Je suis la première femme athlète à obtenir un tel poste de responsabilité. Je suis très fière de cela », a déclaré Mme Souakri dans un entretien accordé au site de la Fédération internationale de Judo.

« Après une carrière durant laquelle j’ai dévoué toute mon énergie pour la promotion du sport et de ses valeurs, cette nomination vient embellir ma vie », a affirmé la nouvelle secrétaire d’État, remerciant le président Tebboune « pour la confiance qu’il a placé en moi ».

Dix fois championne d’Afrique

« Cependant, je réalise que c’est une lourde responsabilité que d’être en mesure d’amener toute mon expérience au sport d’élite algérien et au sport féminin », a indiqué l’ex-judokate ayant remporté dix fois le titre de championne d’Afrique de Judo durant sa carrière.

« Pour moi, une combattante des tapis de judo, cette nomination est un grand défi pour lequel je travaillerai également dur », a affirmé Mme Souakri. « Il est important pour moi de pouvoir montrer qu’une femme athlète peut réussir. Je suis convaincue que nous avons le devoir de transmettre ce que nous avons appris aux générations futures et je le ferai », a-t-elle souligné.

Évoquant la pandémie du coronavirus, Salima Souakri a estimé que « la situation sanitaire actuelle est critique à travers le monde ». « Il est temps de nous retrousser les manches et nous préparer pour les grandes échéances à venir », a déclaré le nouveau membre du gouvernement d’Abdelaziz Djerad.

« Je suis où je suis grâce au judo. Le sport m’a appris la combativité, la volonté et la persévérance », a affirmé par ailleurs Salima Souakri. « Je suis entre autres très fière de faire partie de la Commission pour l’égalité des sexes de la Fédération internationale de judo. J’espère également dans les prochains mois pouvoir collaborer efficacement avec toutes les instances internationales », a-t-elle également fait savoir.

  • Les derniers articles