search-form-close
Tunisie : fermeture de Nessma TV et de Radio Coran

Tunisie : fermeture de Nessma TV et de Radio Coran

Clap de fin pour Nessma TV en Tunisie. La chaîne de l’homme d’affaires et ex-candidat à la présidentielle de 2019 Nabil Karoui a été fermée par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle tunisienne (Haica), rapporte le site BusinessNews.

Le gendarme de l’audiovisuel tunisien a annoncé ce mercredi avoir fait saisir « les équipements de diffusion » de Nessma TV qui émet ses programmes sans licence.

La Haica a justifié la fermeture de Nessma TV par « des suspicions de corruption financière et administrative ». Elle lui reproche aussi d’être supervisée par le chef d’un parti politique, « ce qui a influencé le contenu de ses émissions ». Nabil Karoui dirige le parti Qalb Tounes.

L’instance a accusé cette chaîne, dont les équipements avaient été saisis une première fois en 2019, de continuer à diffuser de « façon illégale ».

Les frères Karoui remis en liberté

Nessma TV a été fondée par Nabil Karoui, qui a été arrêté début septembre en Algérie avec son frère, Ghazi Karoui, pour séjour illégal. Les deux frères ont été remis en liberté hier mardi et placés hier sous contrôle judiciaire. Ils avaient été écroués le 4 septembre dernier.

Nabil Karoui a été arrêté en Tunisie en août 2019 et incarcéré, avant d’être libéré pour participer à la présidentielle où il a été battu par Kaïs Saied, élu président de la République. Depuis 2017, il fait l’objet de poursuites judiciaires dans son pays pour une affaire de blanchiment d’argent et de fraude fiscale.

Outre Nessma TV, la Haica a également fermé la radio « Quran Karim » et fait saisir ses équipements de diffusion. Le 6 octobre, toujours sur décision de cette instance, les forces de sécurité ont procédé à la saisie du matériel de la chaîne Zitouna TV.

 

  • Les derniers articles

close